La Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019) pourra-t-elle supprimer les frontières ?

« Plusieurs personnes, les fans de football qui est indéniablement que c'est le sport préféré dans le monde et qui unit aussi une nation entière. Et notamment pour les Malagasy pour cette participation historique à une compétition d’envergure internationale avec l’équipe nationale BAREA de Madagascar… l’Egypte est ainsi une des destinations de ce mois ; mais est-il facile d’entrer en Egypte ?»

Dans cet article, nous aborderons le sujet sur l’obtention d’un visa de séjour touristique en Egypte pour les Malagasy (de 30 jours, c’est le minimum). Pourquoi précisément pour les Malagasy ? C’est parce que le passeport Malagasy a besoin d’un visa d’entrée pour le séjour en Egypte ne serait-ce que pour quelques mois, semaines, ou des jours. Par contre, plusieurs pays n’ont pas besoin de prendre un visa pour entrer en Egypte (le cas des passeports européens, les autres pays arabes…), d’autres prennent leur visa d’entrée une fois arriver à l’aéroport selon des accords bilatéraux entre les deux pays comme pour le cas de La Guinée Conakry, le Sénégal, le Bénin…

En décembre 2018 lors de la Conférence Economique Africaine (CEA) qui s’est tenue à Kigali, la question de la mobilité intra-africaine de ses populations a été discutée de nouveau et puis signé. C’est ce qu’on appelle le « Free movement of person in Africa » avec son « African Passport » (a été élaboré depuis les années 90s et fait très souvent partie de l’ordre du jour depuis plusieurs années): et c’est quoi au juste? Pour simplifier, c’est un protocole initié pour une libre circulation de tous les citoyens africains dans tous les pays africains c’est-à-dire tous les pays membres de l’Union Africaine (UA) y compris Madagascar bien sûr. Il consiste ainsi de supprimer tous les frontières et les restrictions pour la délivrance de visas  … ceci parait une très bonne nouvelle, non ? Il est à savoir que ce n’est plus un projet car il a été déjà signé par tous les pays membres de l’UA mais malheureusement il n’y a que le RWANDA, le premier et le seul pays qui l’a ratifié. Le protocole ne peut entrer en vigueur que si et seulement si 15 pays (minimum) le ratifie, mais jusqu’à présent même l’Egypte qui préside l’UA ne l’a pas ratifié. Ce n’est pas si simple aussi puisque la ratification des traités internationaux implique le parlement de chaque pays. C’est une des possibilités idéales à l’occasion de la CAN 2019 pour un Malagasy de venir et soutenir « en live » nos BAREA ici en Egypte, mais pour le moment c’est vraiment dommage que ceci n’est même pas une option.

Mais on peut également envisager un accord bilatéral. Le Président de la République, Son excellence Andry Nirina Rajoelina a annoncé sa venue pour soutenir nos BAREA pour leur match du dimanche 07 juillet 2019. Alors, pourquoi ne pas faire une négociation diplomatique pour une libre circulation entre nos deux pays ? C’est tout à fait possible et l’Egypte a déjà conclu de tels accords auparavant avec d’autres pays voisins.  Ceci n’est non seulement à l’occasion de la CAN mais aussi sera bénéfique pour tous les collaborations et coopérations dans le futur comme le projet grandiose TANAMASOANDRO (d’après les sources d’informations : les grands entreprises du BTP en Egypte sont en partenariats pour la réalisation de ce projet).

On comprend aussi la pression du temps qui nous reste à entamer de telle procédure qui probablement peut prendre largement de temps donc voici une troisième option à titre d’urgence du moment présent : modérer les conditions requises afin d’obtenir un visa pour l’Egypte. Comme les justificatifs de séjour touristique spécialement pour la CAN notamment jusqu’au  19 juillet 2019 ; ne serait-ce qu’une pré-réservation (le plan de vol), formulaire de demande de visa rempli et une assurance suffisent pour obtenir un visa d’entrée unique valable jusqu’en fin juillet 2019.

Jusqu’à présent, rien n’à changer et il est indispensable d’obtenir un visa pour un Malagasy qui souhaite venir en Egypte quelques soient le type de son séjour. L’honneur de notre pays qui a été porté haut par nos BAREA peut aussi écrire une nouvelle page dans l’histoire de Madagascar avec l’Egypte. Supprimer les frontières n’est pas une chose facile mais entièrement faisable grâce à la délicatesse accordée aux négociations et les relations diplomatiques c’est pourquoi la question d’ouverture d’une Ambassade de la République de Madagascar en Egypte nous tient vraiment à cœur.

Mihaja Rasoanaivo

Raha hizara hevitra

commentaire

Related posts

Leave a Comment