Football – CAN 2019 : Les Barea sortent avec les honneurs !

Éliminés, les Barea plient sur trois buts tunisiens, ce qui signifie la fin du parcours pour ce groupe d’exception qui n’a nullement démérité en se hissant jusqu’aux quarts de finale, alors que personne ne s’y attendait.

C’est fini pour les braves Barea, battus par plus forts qu’eux. Après avoir tenu tête aux Aigles de Carthage pendant toute une mi-temps, les Malgaches ont fini par plier. Et ce n’était pas la faute à l’excellent gardien Adrien Melvin, auteur de plusieurs arrêts réflexes et qui est parvenu à retarder l’échéance jusqu’à ce tir de Ferjani Sassi, dévié par Thomas Fontaine (52’). Enhardis par ce succès inattendu, les Tunisiens se sont montrés menaçants avec au bout un second but de Youssef Msakni, à l’heure de jeu, après un renvoi au poing de Melvin. Du coup, les Barea sont descendus de leur nuage, que ni la  hargne avec laquelle les coéquipiers de Faneva Ima, ni les deux changements opérés par Nicolas Depuis (66’), ne firent la différence. Car ni Voavy Paulin, qui remplaçait Bolida, ou encore Morel, à la place de Bapasy, ne pouvaient plus faire grand chose face à une équipe qui réalisait son meilleur score de cette CAN 2019.  Et comme le cœur n’y était plus, les Tunisiens ont marqué le coup de grâce sur un but de Naïm Sliti (90’ + 3 minutes de temps additionnel) totalement seul. Njiva a fait son entrée à la place de Marco Ilaimaharitra, mais rien n’y fit. La partie prit fin sur ce score terrible de 3 à 0 sur une contre-attaque, mais cela n’a  pas empêché les supporters malgaches présents au Caire de féliciter les joueurs avec ce fameux « clapping » des Islandais, pour rappeler que les Barea sont aussi des héros.

Ils rentrent à la maison avec cette satisfaction du devoir accompli, avec ce bonus d’un million de dollars offert par la CAF, auquel s’ajoutent les autres primes, dont celle du couple présidentiel, Andry et Mialy Rajoelina, présent dans les tribunes pour montrer qu’il est solidaire avec les Barea et qu’il est fier. La suite s’annonce prometteuse, car après cette belle démonstration, il est certain que le football fera l’objet d’un suivi et de l’aide de l’État. Comme le hasard fait parfois bien les choses, cette élimination va permettre à tout le monde de se concentrer sur les Jeux des Îles de la semaine prochaine. Un autre défi à relever.

 

Source:MIDI

Raha hizara hevitra

commentaire

Related posts

Leave a Comment