Le passeport Malagasy et sa puissance, on y croit…

« Nous sommes souvent contraints aux conditions de l’obtention du visa même si on souhaite autant voyager. Notre passeport Malagasy rencontre souvent des difficultés et celles-ci plutôt complexes car l’obtention d’un visa est exigé pour la plupart des pays.»

L’idée de cette puissance est venue après un geste remarquable et très apprécié de la part de l’Afrique du Sud du 5 septembre 2019 qui a affirmé une libre entrée qui ne dépasse pas les 90 jours en un an pour les ressortissants Malagasy.  L’Afrique du Sud nous met au même rang que les européens qui eux aussi bénéficient de ce privilège. N’est-ce pas formidable ?

Si en 2016, seulement 49 sur les 198 pays dans le monde autorisent le passeport Malagasy à une entrée sans visa ou conditionnée une fois arriver à l’aéroport. Maintenant, selon le rapport du site « passport-index » en 2019, le passeport Malagasy est exempté de visa de court séjour, ou peut demander un visa à l’arrivée dans 64 pays. Voyez-vous ainsi la différence qui s’est fait en trois ans ?

Ceci n’est que le début mais surtout on y croit à cette puissance. La négociation sur la libre circulation des ressortissants Malagasy continue, ceci afin d’obtenir librement ou bien facilement son visa pour d’autres pays dans le monde. Rappelons le « Free movement of person in Africa » avec son « African Passport » (a été élaboré depuis les années 90s et fait très souvent partie de l’ordre du jour depuis plusieurs années): et c’est quoi au juste? Pour simplifier, c’est un protocole initié pour une libre circulation de tous les citoyens africains dans tous les pays africains c’est-à-dire tous les pays membres de l’Union Africaine (UA) y compris Madagascar bien sûr. Il consiste ainsi de supprimer tous les frontières et les restrictions pour la délivrance de visa  … ceci parait une très bonne nouvelle, non ? Il est à savoir que ce n’est plus un projet car il a été déjà signé par tous les pays membres de l’UA mais malheureusement il n’y a que le RWANDA, le premier et le seul pays qui l’a ratifié jusqu’à présent. Le protocole ne peut entrer en vigueur que si et seulement si 15 pays (minimum) le ratifie, mais jusqu’à présent même l’Egypte qui préside l’UA ne l’a pas ratifié. Ce n’est pas si simple aussi puisque la ratification des traités internationaux implique le parlement de chaque pays. Une information passait aussi sur la toile FB.mg concernant un accord pour l’exemption réciproque de visa pour la République de Madagascar et les pays membres de la SADC (Southern African Development Community) et la COI (Commission de l’Océan Indien). Nous espérons de tout cœur que les négociations sont déjà en route et que le résultat soit positif.

Par contre, en  parlant d’hospitalité : la grande île figure parmi les « top » puisque l’entrée est quasiment libre. Il suffit de débarquer à l’aéroport et demander son visa à l’arrivée en payant un droit de visa évidement mais force de préciser qu’il s’agit d’un séjour touristique. Il est aussi possible d’obtenir le visa électronique ou le « e-visa » sur le site unique : evisamada.gov.mg .

Sur le plan tarifaire, le visa à Madagascar coûte:

– 35,00€ / 40.00$ pour un visa simple entrée de 30 jours
– 40,00€ / 45.00$ pour un visa simple entrée de 60 jours
– 50,00€ / 55.00$ pour un visa simple entrée de 90 jours

Repoussez les frontières, venez donc vivre votre expérience touristique dans notre pays tout comme nous le souhaitons également de pouvoir visiter le vôtre … A très bientôt !

Mihaja Rasoanaivo

Raha hizara hevitra

commentaire

Related posts

Leave a Comment