L’Egypte a redémarré les vols internationaux et rouvert les principales attractions touristiques

LE CAIRE (Reuters) – L’Egypte a redémarré les vols internationaux et rouvert les principales attractions touristiques, notamment les grandes pyramides de Gizeh, mercredi, après plus de trois mois de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus.

Le pays a fermé ses aéroports à des vols internationaux réguliers et fermé des sites historiques célèbres à la mi-mars alors que le gouvernement cherchait à freiner la propagation du virus.

Cela a entraîné une quasi-interruption de l’industrie touristique, qui, selon le gouvernement, représente 5% de la production économique, mais qui pourrait représenter jusqu’à 15% si les emplois et les investissements indirectement liés à l’industrie sont inclus.

Les visiteurs étaient peu nombreux à Gizeh le premier jour, ont déclaré des témoins de Reuters, ajoutant qu’ils n’avaient repéré qu’une poignée de personnes sur le site normalement bondé.

“C’est un joli endroit, c’est là que nous voyons le symbole de l’Egypte et c’est pourquoi nous venons ici”, a expliqué un touriste malgache Ravalonandrasana Maurice.

Parallèlement, 16 vols ont décollé de l’aéroport international du Caire mercredi, a indiqué le ministre de l’Aviation. Deux terminaux d’arrivée étaient vides dans la matinée mais un écran montrait quatre vols réguliers devant arriver de Toulouse, du Koweït, de Tunis et d’Amman.

Le ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled al-Anany, a déclaré que deux vols charters sont arrivés mercredi matin vers les aéroports du sud du Sinaï et de la mer Rouge transportant des touristes ukrainiens.

Ces provinces le long de la côte de la mer Rouge ainsi que Marsa Matrouh en Méditerranée ont été autorisées à rouvrir car elles avaient le plus faible nombre de cas jusqu’à présent.

Le ministère de la Santé a enregistré 68 311 cas de coronavirus et 2 953 décès.

Source :Reuters

Raha hizara hevitra

commentaire

Related posts

Leave a Comment